Il y a des choses qui semblent malheureusement faites pour s’attirer : une voiture et un sanglier, un bout de pied avec un coin de table, un papillon de nuit et un lampadaire, un œuf avec le sol, etc. 
Pour vous donner un exemple : je préparais tranquillement une omelette quand l’œuf m’échappa accidentellement des mains et sembla se destiner à un éclatement inexorable contre mon beau lino. 
Aussitôt, une bonne demi-douzaine d’artistes et de collectifs de performeu·r·ses s’élancèrent pour tenter de préserver l’œuf d’une fin tragique. Mais y arrivèrent-ils à temps ?
La distance séparant l’œuf du sol offre des cartes blanches à des collectifs d’artistes pour proposer performances, projections, lectures et concerts. S’y ajoutera une joyeuse exposition collective composée d’artistes de tous âges et de toutes traditions culinaires.

dossier de presse (pdf)